Les trois Tim et Mazelle (fin)

Publié le par JPL du Var

Les trois Tim et Mazelle (fin)

"Il y a un monsieur assis devant la chapelle"

Murmura Timeux à voix très basse.

On disait, au village, qu'il était peureux !

"Ce n'est pas interdit. On va y aller"

Le chef avait raison. Ce n'était pas interdit !

Tout était lumineux, chaud, étincelant.

Du côté de la droite, la montagne continuait

Plus haute, plus brûlée....

Ils ne connaissaient pas. il y avait des histoires de glace !

Du côté de la gauche, la montagne se perdait

Très loin, avec des choses construites au bout.

Aussi des gros rochers et des buissons piquants.

Les chemins de ce côté là

N'étaient pas , tout à fait, des chemins...

Ils ne connaissaient pas non plus.

Mais ici, en face, vers le bord,

Jusque là où leur montagne était cassée

jusque là où le ciel tout bleu

Jouait avec les derniers rochers et buissons,

C'était leur chez eux. iIl s'arrètait avec le ciel.

Avec la chapelle blanche et brillante.

"Il y a un monsieur devant la chapelle. Il nous regarde"

Timeux n'aimait pas ça du tout !

"Il peut être là, comme tous les gens. il ne fait pas peur..

Et il a l'air gentil !"

Le chef des Tim avait raison.

Ils marchèrent, doucement, jusque près de lui.

"Bonjour monsieur"

"Bonjour jeunes gens. Vous êtes perdus ?"

"Non, nous sommes du village d'en bas derrière,

Et nous venons souvent ici."

"C'est une bien longue promenade. Et vous devez retourner !"

"Oui, mais aujourd'hui, nous avons une mission.

Nous devons retrouver quelqu'un"

"Qui ? Quelqu'un qui s'est perdu ici, en haut ?"

"Une mademoiselle qui est partie du village.

Pour aller au sommet de la montagne.

Les gens sont inquiets. Elle est très jolie.

Vous ne l'avez pas vue qui passait ?"

"Je l'ai vue. Je l'attendais.

Je lui ai dit qu'elle devait partir par là bas, par la droite,

Et descendre le chemin avec beaucoup de rochers, par la gauche,

Qui s'en va de de l'autre côté de chez vous.

La montagne est toute droite par là.

Elle est partie depuis déja beaucoup de minutes"

Les trois Tim étaient rassurés.Mais Timois réfléchissait.

"Vous connaissez mademoiselle ?"

"Oui. Je la connais très bien. Allez vite la retrouver"

Timois réfléchissait de plus en plus. Qui était ce monsieur ?

Leur territoire habituel s'arrètait à la chapelle.

Plus loin, ils ne connaissaient pas,

Et ils avaient peur de ce côté là.

La falaise, avec des rochers qui glissaient...

Ils continuèrent, beaucoup plus méfiants..

Leurs vieilles chaussures n'étaient pas habituées

A tous ces cailloux, en pente, qui faisaient mal.

Timun devant les autres, ils virent bientôt des arbres.

Et encore une chapelle blanche !

"Attention ! Regardez devant cette autre chapelle.

C'est Mazelle ! Et il y a une dame avec elle"

Les trois Tim se cachèrent vite derrière trois arbres.

Mazelle et la dame se parlaient. Elles se tenaient les mains.

La dame redescendit vers l'obscurité du bas.

Et Mazelle commença à monter, vers eux.

Les trois Tim étaient cachés derrière leurs arbres.

Mais pas très bien cachés.Mazelle les découvrit.

Ils ne savaient pas quoi faire, ni quoi dire...

"Bonjour mes amis. Vous êtes venus pour moi ?"

Une voix toute douce. et elle avait dit "Mes amis" !

"C'est au village. Ils étaient inquiets.

Ils ont voulu que nous partions vous rechercher."

Ils hésitaient en parlant. Les mots se bousculaient.

"Merci..Je savais qu'ils allaient faire ça.

J'ai retrouvé la dame et le monsieur qui voulaient me voir.

Dépéchons nous.Le chemin est long,

Le ciel ne sera pas toujours clair et jaune"

Ils se regardaient, tous les quatre,

Avec des sourires sur leurs visages.

Mazelle était si gentille maintenant. Et simplement si belle.

Que s'était'il passé dans la montagne, pensa Timois...

Ils remontèrent sur leur sommet tout brillant.

Il n'y avait plus de monsieur devant la chapelle d'en haut.

Dans les sacs, il y avait encore de bonnes choses.

Ils s'assirent une dernière fois, tout en haut.

Tard, très tard, les trois Tim et Mazelle

Arrivèrent au village qui était encore inquiet.

L'autorité et les gens s'étaient tous rassemblés.

Ils félicitèrent les trois Tim, qui avaient réussi.

Mademoiselle n'était plus mademoiselle !

Enfin, elle n'était plus la même mademoiselle.

Elle avait trouvé des sourires et des mots gentils.

Et elle était devenue si belle...

Mais ils ne demandèrent rien aux jeunes gens

Et ils rentrèrent tranquillement dans leurs maisons.

Mazelle et les trois Tim partirent dans la remise.

Il fallait tout ranger, avant de retourner chez eux..

"Dis Mazelle, on ne connait pas ton petit nom !"

Plaisanta Timois, toujours à poser des questions.

"Je garde Mazelle. J'aime beaucoup.

J'aime beaucoup plus que mademoiselle !

Demain matin, on se retrouve dans notre remise.."

"Dis Mazelle, le monsieur et la dame en haut dans la montagne,

C'étaient qui ? Ils savaient qui tu étais ? Tu les connaissais ?"

"C'étaient mon papa et ma maman..."

Les unes après les autres, toutes les lumières

Disparurent des fenètres..

Le petit village s'endormit paisiblement

Publié dans Conte

Commenter cet article

Esclarmonde 23/02/2015 21:46

Je suis bien contente qu'ils aient enfin trouvé le trésor ! Mais qu'ont ils trouvé ? des pièces d'or ? Je sens que ça va être un peu plus compliqué... Vivement la suite, bises et belle semaine

Laret 24/02/2015 09:14

Eh, eh....Qu'y a t'il dans le petit coffre ??? En effet, cela va être un peu inhabituel et inattendu....Bises et bon mardi , Jean-Pierre

FéeLaure♥ 12/02/2015 13:00

Une suite à suspens bravo pour tes écrits
Bises & belle journée

Laret 13/02/2015 09:58

Et un nouveau conte est en cours...La première partie est terminée ! Il y a un trésor dans un château en ruines (mais pas hanté!). Merci beaucoup, bises et bonne journée, Jean-Pierre

fanfan 12/02/2015 12:59

C'était donc pour cela qu'elle est devenue souriante et gentille ! C'est une belle fin ; tout le monde est content !Bises

Paulo8938 12/02/2015 12:05

Bon jeudi à toi aussi , en ce jeudi on se croirait au printemps !
jp

Paulo8938 11/02/2015 11:57

Salut
très belle chute .
Aujourd'hui moins froid et grand soleil , ça remonte le moral !
Bonne journée
JP

Laret 12/02/2015 07:42

Hello, ici plus froid, gel...mais tout clair aussi ! Mon conte suivant est déja bien avancé. Bon jeudi, Jean-Pierre