"L'hôpital psychiatrique abandonné"--Chapitre 4

Publié le par JPL du Var

"L'hôpital psychiatrique abandonné "-----Chapitre 4

Son doigt sur les touches correspondantes au numéro,

Et une sonnerie stridente se déversa dans son oreille.

Une voix, sans mélodie, répondit à son appel inquiet.

Elle lui souhaita le bonjour de l'hôpital psychiatrique.

"C'est pourquoi? ". La conclusion du bonjour....

"Bonjour, madame. Je suis le premier magistrat de ma commune.

Je souhaiterais, s'il vous plait, avoir des renseignements."

En mélangeant, un peu, ses mots, il raconta au mieux

Les événements de la journée d'hier, avec le blessé et l'ambulance.

"S'il vous plait, je pourrais avoir des nouvelles du blessé grave

Amené chez vous hier, avec une ambulance de chez vous,

Avec vos ambulanciers et un inspecteur."

Il y eut de la musique dans le téléphone, avec des morceaux de voix.

Le temps passait ,et il ne se passait plus rien de l'autre côté du fil.

Soudain, la musique s'arrêta. Il y eut la voix d'un monsieur.

"Vous êtes qui? Que voulez-vous savoir?"

Et le premier recommença à bredouiller les mêmes phrases.

Il était, quand même, le premier magistrat de sa ville!

Il était responsable, aussi, de ce qu'il s'était passé...

La voix, toujours aussi hargneuse,lui répondit :

"Monsieur, je comprends qui vous êtes,

Mais je ne comprends pas vos questions et votre curiosité.

Ici, vous vous trouvez à l'hôpital psychiatrique!

Je puis vous assurer qu'aucune ambulance de chez nous est sortie hier.

Et qu'il n'y a eu aucune entrée aux urgences de cet hôpital."

Le premier magistrat pâlit et répondit en tremblant :

"Ah, euh,....au re..,aureci ,et mervoir, euh, au revoir...."

Le monsieur désagréable de l'hôpital avait coupé la conversation.

Ana, et l'agent-chef voyait le blanc de son visage mouillé.

"Et alors, et alors, on a dit quoi? " demanda vite Ana.

L'honorable magistrat , lentement, prononça ces mots:

"L'hôpital n'a jamais envoyé d'ambulance hier, ici.

Et personne de blessé n'est arrivé, non plus, hier, chez eux! "

Un long et pesant silence sans mots s'installa dans la pièce.

Ana et l'agent-chef, presque ensemble, étaient stupéfaits.

"L'ambulance était fausse. Les ambulanciers faux, des bandits.

Et ils ont enlevé notre inconnu blessé, et l'inspecteur!"

Inquiets, épouvantés, envahis par les remords,

Tous les trois envisageaient le pire pour ces victimes.

Le magistrat, le premier, prononça sa conclusion .

Une expédition pour inspecter l'hôpital abandonné, suspect

Etait décidée. Elle devenait, maintenant, une urgente priorité!

"L'hôpital psychiatrique abandonné"--Chapitre 4
"L'hôpital psychiatrique abandonné"--Chapitre 4

Publié dans Fantastique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Thaddée 03/08/2016 08:58

Ah ! Ambulance et blessé fantômes ? En tout cas ils sont sortis de la réalité pour entrer dans une espèce de réalité parallèle c'est sûr ! J'aime beaucoup comme tu écris, c'est fluide et vivant, bourré de suspense, et je lirai la suite avec grand plaisir. Bonne journée Jean-Pierre.

Laret 03/08/2016 09:26

Merci, merci...Le "fantastique-mystère-terreur" est un genre que j'aime beaucoup..C'est évidemment à l'opposé de mes publications d'avant, mes contes gentils (que je n'abandonne pas!). Je viens justement de poster le chapitre 4. Mais l'histoire de cet "hôpital psychiatrique abandonné" est très loin d'être terminée!! La fin sera....apocalyptique...Je me demandais s'il y aurait des lecteurs qui aimeraient. Car j'effectue un "volte-face" complet avec avant. Sauf, pour l'écriture. Je conserve la même façon et le même "style" pour écrire..Encore merci. tu m'encourages... Bises et bonne journée, Jean-Pierre