"L'hôpital psychiatrique abandonné"----Chapitre 6

Publié le par JPL du Var

Oufti, que ça fait longtemps que tout est endormi dans mon "Hôpital psychiatrique abandonné"!!

Mais j'ai dû partir à Plan d'Aups Sainte-Baume pour mes chroniques journalières...

Et m'occuper de la promo de mon premier livre de contes (z'en ont bien besoin!!).

Vous savez, les "Fantaisies pour gentils-volume 1"..

Je reviens à nos cruels méchants et dans cet endroit lugubre..Le chapitre 5 se terminait par la constitution et préparation de l'équipe qui allait rentrer dans ce vieux batiment..

C'était le chapitre 5 (bien sûr), publié le...jeudi 11 août! Pas difficile à re-trouver...

"L'hôpital psychiatrique abandonné"----Chapitre 6

---------------------------------------------------------------

- Bonjour monsieur l'inspecteur chef.

-Bonjour inspecteur.

-Bonjour monsieur l'inspecteur chef.

-Bonjour à vous inspecteur. Dépêchons, dépêchons...

-Monsieur l'inspecteur chef, bonjour..

-Ah! Bonjour inspecteur. Que devenez-vous? Et vos deux garçons,

Ils continuent leur formation?

-Mais, ils sont décédés l'année passée, inspecteur chef...

C'était l'inspecteur chef du DISRID!!

Il avait convoqué la plupart de ses troupes

Dans une salle du grand bâtiment officiel..

Une convocation qui devait rester secrète, et pas connue!

Ce n'était pas la première convocation, ni la seconde..

Mais le petit personnel, et le grand aussi, ne pouvaient pas savoir quoi..

On disait que c'était une réunion pour les congés,

Ou pour des travaux. Ou pour réparer les distributeurs.

Ou pour renouveler les armes de service, plus du tout nouvelles.

Mais c'était toujours dans la même salle.

Et c'était bizarre! Presque tous les inspecteurs étaient là..

D'habitude, pour les réunions ordinaires, il y en avait moins.

Beaucoup étaient en congés, malades, ou même, souffrants!

Tout le petit et le grand personnel pensaient qu'il y avait de l'important!

En effet, la réunion des inspecteurs était très importante..

En fait, l'inspecteur chef expliqua la situation

En rappelant les événements, et ce qu'on savait..

Et ce qui allait se passer là bas, qu'on ne savait pas...

-"Bon, voilà, bonjour à tous. Je vais être bref!"

La réunion au sommet dura plusieurs heures!

L'inspecteur chef était assis devant une table.

Qui était devant, un peu surélevée.

Avec deux inspecteurs sous-chefs de chaque côté..

Que savait 'on? Quels étaient les renseignements du DISRID?

Le service d'enquête traquait et cherchait la trace

D'un être malfaisant, mystérieux, cruel....

Il existait, mais restait introuvable et inconnu.

Il était coupable de nombreuses atrocités, signées..

Signées par la "lumière", le noir, la folie, les chaines, les tortures..

Les inspecteurs avaient très peu de renseignements,

D'indices. En fait aucun, ou presque. Il agissait partout.

Et ce monstre n'agissait, sans doute, pas seul..

La liste des crimes, supposés être son oeuvre

Etait très longue. Et rien! On ne savait rien!

Il se volatilisait. Il franchissait les frontières,

Peut-être les océans, peut-être plus encore...

Mais!!! Depuis un certain temps, qui semblait certain,

Les inspecteurs commençaient à se persuader d'une chose.

L'abominable se serait déposé dans la région...

On savait maintenant qu'il était en rapport étroit

Avec la médecine psychiatrique, avec la folie..

Un médecin pour les fous, un médecin fou?

Un indicateur, un peu fou, mais très bien payé,

Avait des preuves que l'homme, et tous ses tortionnaires

S'était installé dans l'hôpital psychiatrique abandonné,

De très mauvaise réputation, dans une commune proche.

Peut-être que ce n'était pas vrai. Mais peut-être que si..

C'était un endroit sinistre, parfait pour ses activités..

-"Voilà où nous en étions dans l'enquête,

Jusqu'il y a pas longtemps. Car il s'est passé des choses!"

Maintenant, qu'allait'il se passer là bas?,

Après les événements récents en face du vieux bâtiment.

Discrètement, le service avait envoyé un inspecteur,

Chargé de chercher, de se renseigner, de surveiller..

D'autre part, un autre organisme s'était manifesté.

L'IREMA, qui s'occupait des phénomènes pas naturels.

Tout ce qui se rapportait à ce vieil hôpital,

N'était pas naturel. Etrange, effrayant, terrorisant.

Le bâtiment avait aussi une réputation d'épouvante,

D'après les conversations, les témoignages, les écrits,

Des habitants, et de tous ceux qui s'en étaient approchés.

Il fut rappelé l'évasion subite et irréèlle d'un homme,

D'un fou, sans doute. Blessé, tombé, mourrant...

L'arrivée de tous les gens curieux du village, bien sûr.

Celle d'un docteur surpris et perplexe.

Celle d'Ana, membre responsable de l'IREMA,

Installée discrètement dans le bourg, depuis un certain temps.

Et, surtout, celle de leur inspecteur arrivé incognito.

IL fut rappelé aussi l'arrivée rapide d'une ambulance suspecte,

Qui emporta l'évadé mourant et l'inspecteur du DISRID..

Cette ambulance n'avait pas été appelée,

Et n'avait rejoint aucun hôpital de la région...

Cette ambulance avait disparu avec ses passagers enlevés...

"Nous avons décidé d'envoyer sur place un autre inspecteur.

L'inspecteur Cordier. Tout cela devient bien trop grave..

Et nous ne pouvons admettre la disparition de notre collègue!

D'autres membres de l'IREMA ont rejoint Ana.

Et je viens d'apprendre qu'ils vont partir en expédition,,

Les gens de l'IREMA, l'inspecteur Cordier,

Avec des agents de la commune, armés, et une autre dame,

Qui se dit fille d'un architecte, qui n'a jamais existé...

Donc, sept personnes.Trois femmes et quatre hommes.

D'autres inspecteurs de chez nous sont au village, prêts à intervenir.

Nous attendrons donc le retour des membres de cette expédition,

Expédition téméraire, un peu folle, à laquelle je ne crois pas.

Mais seul moyen, actuellement légal, pour explorer cet hôpital, toujours privé....

Espérons que ces gens en sortent vivants, et en un seul morceau!"

L'assemblée avait compris la signification de ce sous-entendu macabre..

Car le parcours du , soi-disant, docteur, meurtrier et tortionnaire,

Et de ses fidèles complices, passionnés par la découpe,

Etait jalonné de découvertes horribles et surprenantes.

Des bras, des jambes, des mains, des restes humains variés,

Qui avaient appartenu à leurs victimes, femmes et hommes,

Que l'on retrouvait souvent après les meurtres que l'inspection leur attribuait,

Que, d'ailleurs, cet esprit dérangé et malfaisant leur signalait...

Avec sa signature, dans des endroits ou objets insolites,

Des trous, des coffres, des caisses, des sacs.

Dans des cimetières, dans de vieilles tombes. Et même, par colis postal!

Mais jamais de têtes...!!Bien entendu...

Un petit jeu de questions, réponses plana dans la pièce.

Des questions, souvent inquiètes, angoissées, ténébreuses

Qui sortaient et arrivaient par des chemins détournés.

Des réponses, plus ténébreuses encore, qui ne répondaient à rien.

"Mesdames, messieurs, la réunion est terminée.

Vous reprenez vos occupations de l'habitude, ou non.

D'ici, nous surveillerons l'évolution des événements.

C'est à dire la progression et l'éventuel retour de ces sept aventuriers."

Et la salle se vida de son contenu, retrouvant sa sombre quiétude..

........A suivre.........

"L'hôpital psychiatrique abandonné"----Chapitre 6
"L'hôpital psychiatrique abandonné"----Chapitre 6
"L'hôpital psychiatrique abandonné"----Chapitre 6
"L'hôpital psychiatrique abandonné"----Chapitre 6
"L'hôpital psychiatrique abandonné"----Chapitre 6

Publié dans Fantastique

Commenter cet article

Thaddée 04/10/2016 10:35

Ah, c'est croustillant à souhait, quel plaisir de te lire. Beaucoup d'humour distillé dans le fil noir du récit, des effets d'écho bienvenus dans cette histoire d'hôpital psychiatrique abandonné, et un style vraiment poignant :"la subite évasion d'un homme, d'un fou, blessé, tombé, mourant". Tu me donnes envie d'écrire !

Laret 04/10/2016 12:08

J'adore écrire...Et, pour l'instant, ce sont les contes et le "fantastique terrifiant", genre que j'ai toujours aimé..Mais, comme tu dis, avec un peu d'humour! Attention, on est qu'au début de l'histoire!!! Que va t'il se passer dans cet hôpital maudit??Encore un grand merci pour tes compliments............A bientôt.

Laret 30/09/2016 07:39

BBBBBBrrrrr.....C'est écrit pour!!!.Mais ici, c'est pour faire avancer le shimili, le shlimi, le schmilblik d'un point!!

Nell 28/09/2016 20:20

C'est glauque chez toi...Brrrr!!! tu me donnes la chair de poule ce soir. je sens que je ne vais pas fermer une paupière à cause de toi...rires!!! Belle soirée, Jean-Pierre et bon courage pour la suite. BOuouuuuuuu!!!

Laret 29/09/2016 11:38

Oui, oui, en effet...Ce n'est plus du tout la même atmosphère que celle de mes contes!! Une autre facette de mon inspiration...et de mes lectures : le "fantastique-terreur-horreur".Dans ce domaine, mon "maître" reste HP Lovecraft...Vaut ptète mieux ne pas lire ces récits, avant de commencer sa nuit!!! Le chapitre suivant est (presque) terminé, sous forme de brouillon écrit, comme toujours.Bises, merci et bonne journée de jeudi..

Bernieshoot 27/09/2016 18:26

la dernière photo donne-t-elle l'atmosphère de ce réveil .. à suivre

Laret 28/09/2016 08:29

Elle donne plutôt l'atmosphère de ce qui est supposé se passer dans certaines pièces, très sombres, de cet "Hôpital psychiatrique abandonné"..Dans l'état actuel des choses, une supposition bien sûr! Comment pourraient être les victimes (toujours supposées!) de ce médecin fou et meurtrier....avec les chaines, et avant le "découpage" final!! Merci au "mannequin"!!! La suite est déjà écrite. Ca s'accélère....Bonne journée, Jean-Pierrer