Lundi 1 septembre 2008 : Plan d'Aups Sainte-Baume

Publié le par JPL du Var

Note à benêt : Sorry-désolé, me voici-voilà avec un jour de retard, que la foultitude de lecteur(trice)-spectateur(trice) ont , bien entendu, remarqué. Tant sur le bloog que sur la fesse du bouc...Tout ça à cause d'un déplacement urbain et montois! Bon, vais essayer de rattraper la route et l'histoire.. Mais, vu le temps que ça me prend, je crois que j'aurai un jour de retard jusque la grande finale (celle de la chute dans le gouffre hanté, avec l'abandon de Plan d'Aups) du 6 septembre.L'aurez le 7, na..Allez, hier- aujourd'hui donc, on prenait de l'altitude!!

lundi 1 septembre 2008 : Plan d'Aups Sainte-Baume

------------------------------------------------------------------

Yeux moi ouverts à 7H-10! Soleil du ciel réveillé à 7H12 .Paresseux!! Bref, la charmante routine.

Si vous le souhaitez, on continue la routine..Encore une, plus charmante!

"Toc,ioc,grat,grat". Tiens c'est Black!! La montre montre 8H15..Fidèle Black....

Il passe me (nous) voir tous les jours, ou presque. Par tous les temps. Mais y en a qu'un..

Ma Belle émerge à son tour. Bon, j'abrège la description du rituel matinal. Ai pas qu' ça à f...

Today, un programme "musclé" : l'expédition Sainte-Baume crêtes côté est. Jamais été là bas!

11H10, départ du chalet qui va en profiter pour se rendormir..

Abrégeons toujours....Montée à la Grotte ensemble à deux. La sixième de ma Belle. Escalade-montée au Saint-Pilon. Photos habituelles. A droite (en regardant la falaise, mais pas de trop près), la "mystérieuse (pour nous)", montagne Sainte-Baume de l'est..........

On va vers le toit du monde, en tout cas celui de notre Baume qui est Sainte.

"Allez, zouzou, on y va...!" Ma Belle manifeste un enthousiasme moyen.. "T'es sûr. Y a du vent!"

En fait, on va suivre le GR9 (grand-route décorée par des traits blancs, jaunes, rouges, etc..).

Qui va de tout en bas, vers tout en haut.. Ca commence par un chemin en pente montante très broussailleux. Début faciloche. Ensuite, le trajet se rocaille..La végétation ambiante devient plus amusante, spécifique et sèche : landes sèches, thym sec, épicéa, pins (importés d'Alep!)..

Et vont commencer les aspérités rocailleuses à dompter. Et celles là, on a pas l'habitude.

Elles ne nous connaissent pas. Et si on leur plaisait pas, et qu'elles récalcitraient!?

Première rencontre : le "baù des oiseaux"...Pas trop méchant! Ce qui le devient, par contre, c'est le ciel vers le sud-est . Oooh que les beaux et gros orages qui se préparent au loin!!

"Qu'on fait, on continue??". C'est vrai que là haut, sous l'orage....!!Mais chuis tétu!

"Mais oui, y a pas de danger, il est loin. Et on a prévu ici. Regarde, c'est beau..."

C'est vrai, c'est beau et grandiose devant, derrière, à droite, à gauche, en haut, en bas.

On dépasse la première "strate". C'est comme ça qu'on dit...Y a aussi une très belle grotte dans le coin (celle des oiseaux). On la trouvera pas et cherchera pas beaucoup..

Faut essayer, quand même, de suivre les traces colorées sur les rochers, quand elles sont pas effacées. Strate suivante, "le faux jouc de l'aigle". Oui, parce que, après, il y a le vrai..

Et on continue à arpenter en se faufilant. J'aime, mais surveille ces nuages tout noirs au loin, du coin de l'oeil. "Oh, que j'aime moins ça". Ca, c'est le (vrai) "Jouc de l'Aigle". C'est très escarcarpé, glissant, avé des étroits passages surplombant des gorges pas sympas.

Le"Jouc de l'Aigle" est 'il le point culminant de notre Sainte-Baume, avec ses 1148 mètres?

Oui pour certains, non pour d'autres, à quelques "centimètres près". Je garde l'autre, l'officiel.

Bon, d'abord sortir des griffes de cet aigle...Chuis devant. Ma Belle derrière. J'arrète pas de me retourner, un peu inquiet. "Tu suis toujours? Ca va?".

Les "strates", butes et sommets vont se succéder, dans une végétation lunaire..Et on grimpe, et on re-descend! C'est tout là bas que c'est le plus haut...

"La croix des béguines", maintenant. Oui, y a une croix. On dirait qu'on la voit sur cet énième sommet. "T'as vu la croix?".."Non, je surveille mes pieds et devant moi. Et je sais ce qu'est une croix!" J'essayais de relaxer les membres, les muscles, les tètes...

Les plateaux se succèdent. Le sommet tant espéré semble s'éloigner. "On arrive quand??".

C'est vrai que la fatigue et l'angoisse du retour ont atteint leur sommet..

Enfin, une dernière descente. Et on le voit tout en haut, en face, ce signal..

C'est le royaume des chardons désséchés et brunâtres..Dernier (GROS effort)!

Après tout ça, la longue et pas facile ascension devient torturesque..

MAIS ON Y EST!! En haut du Signal des béguines, sur le toit du monde, celui de notre chaîne adorée.. Y a de petites contestations : Jouc de l'aigle ou signal des béguines le plus haut??

Ben, on écrit parfois que le jouc est à 1148 mètres, et le signal......à 1148,2 mètres!

Bref, on est heureux d(être là...Paysage encore plus lunaire et brûlé. Et vues d'exception!!

Au sommet, y a une "ferraille tombée". On vient pas souvent faire un entretien...

Et, un peu sur le côté, le panneau officiel en bois surmonté ..de flèches indicatrices.

C'est vrai qu'y passe de nombreux touristes ici!! Alors, voilà les détails des indications..

La flèche vers la droite : GR9 chemin des crètes. Pas de Villecroze 1,5 Km. Signes 10,5 Kms (faudrait être tordu pour aller à Signes en passant par là. Mais, vu que je suis le roi des tordus!)

La flèche vers la gauche : GR9 chemin des crètes. Col du Saint-Pilon 3Kms. Nans 11,5 Kms.

(Faudrait être tordu pour aller à Nans...............)

Et c'est l ' heure de la gloire. Séance photos, sur le toit du monde, pour la postérité. Je me tiens au panneau officiel et prend une pose humble et innocente!! Clic et reclic par ma Belle, qui n'aime pas poser...De là haut, tout droit, je vois la longue descente, qui conduit, en principe, au "Pas de l'Aî". "Dis, si on continuait un peu devant pour...". NON!"

Oufti qu'y fait chaudement brûlant. Oufti qu'on a soif. Reste plus grand chose de liquide..

Tiens, l'orage est parti! Il est tout au loin..De toute façon, on a jamais eu de précipitations au Plan, pendant nos nombreux séjours estivaux..

Eh ben, les montres indiquent que le retour est urgent. Et on en a un peu plein le c.., des chardons tout brûlés..Exactement le même parcours, sans erreur, avec les mêmes pièges et difficultés.C'est complètement désert, mais on rencontre deux jeunes gens, bien et fort sympas, avec un grand chien croisé berger argentin. Ils vont là où c'est que d'où on vient.

Passage toujours athlétique et inquiètant du "Jouc de l'aigle". Mais tout va bien. On va arriver bientôt au chemin de la Grotte...

Quand tout à coup!!! Le sentier, toujours rocailleux, est tout à plat ici. Pas une difficulté...

Ma Belle arpente devant moi, qui suit, un peu, derrière..

Et, avec stupeur et incrédibilité, je la vois tomber, devant elle, de tout son long, à plat.

Et elle ne bouge plus. Et elle ne dit plus rien.Chuis devenu blanc. Je m'arrète, me penche, le coeur et le cerveau à l'arret.."Dis, dis, dis, Qu'y a?? Réponds moi?"Aucun mouvement. Ici tout en haut. Les jeunes sont déjà loin. Impossible d'appeler.Et je refuse de la laisser seule ici..

Je vois pas de blessure...Quelques moments interminables! Quand...Un geste. Une main, la tète, les jambes.. Elle se redresse lentlentlentement et me regarde et me sourit..

"Qu'est-ce qu'y s'est passé??" Elle ne se souvient pas de cette perte de connaissance. Et, heureusement, pas de blessures physiques..J'inspecte partout. Coeur et cerveau ont redémarré. J'ai jamais oublié ces moments!! Encore sous le choc, on continue. Dans le pas facile chemin qui descend vers la Grotte, vla t'y pas que je fais une chutette..C'est le jour !!!

Résultat, cheville gauche tordue un peu et qui enfle.Vite, vite au chalet. Sinon, ce sera l'hosto!

A partir de l'hôtellerie, ma Belle part seule, en avant. Saurais pas suivre avec mon handicap..

A 18H, elle ouvre notre porte. Juste à temps : toc,toc,grat,grat. Tiens c'est black.

18H30, j'arrive, enfin. "Tiens Black est là!" Tudieu, qué journée. On a réussi l'expédition "Sainte-Baume-est. Toit du monde." Mais avec toutes les émotions et les peurs.

"On retourne demain?" J'ai pas entendu la réponse..Réparation des bobos divers, Pas grand chose, en fait. Ablutions internes. "On a assez de bouteilles et tonneaux?"

J'ai pas très faim et, un peu la tète à l'envers... C'est donc, en renversant la TV, qu'on regarde " Louis 2, ou le crépuscule des Dieux". Justement, un personnage qui me passionne..

Au revoir Black! On est tafi...fatigué. Oh pour moi. 1H30 pour ma Belle, dans les lits, avec des "strates", des goufres, des chutes, des chardons....et le toit du monde.RRRrrrr

A demain

Lundi 1 septembre 2008 : Plan d'Aups Sainte-Baume
Arrivée au "Signal des Béguines", 1148,2 mètres

Arrivée au "Signal des Béguines", 1148,2 mètres

"Le toit du monde"

"Le toit du monde"

Lundi 1 septembre 2008 : Plan d'Aups Sainte-Baume

Publié dans Voyages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bernieshoot 02/09/2016 17:49

Un jour de retard .. nous avons failli attendre.

Laret 03/09/2016 08:22

Pas longtemps n'est-ce pas!! Jeudi, c'était pas possible...Ben, maintenant, on devra lire les chroniques journalières....de la veille! Plus d'incident retardatif prévu avant la fin , le 6 septembre! Allez, zou, je retourne à Plan, en ce mardi 2 septembre 2008....Bonne journée d'aujourd'hui.

Kri 02/09/2016 17:24

Oui mais ... En Provence, le soleil se lève deux fois, le matin et après la sieste. (Yvan Audouard)
Bon WE JP

Laret 03/09/2016 08:17

Eh, eh....Mais tu connais bien la façon de vivre des Provençaux!! Et c'est bien vrai...Mais nous, en bons belgiciens, on faisait pas de sieste!! C'est au contraire, à ce moment qu'on "bougeait", à pieds, en grimpant, en vélo ou VTT (pour moi). Les gens de là bas disaient qu'on étaient fadas...Bises.