Frilinette et Teddinet (Fantaisies pour gentils) vous souhaitent un Noël magique...

Publié le par JPL du Var

Frilinette et Teddinet (Fantaisies pour gentils) vous souhaitent un Noël magique...

Le Noêl de Frilinette et Teddinet (conte)

Voici revenu pour notre Noêl 2016, Frilinette et Teddinet, sortis des "Fantaisies pour gentils-volume 1",, qui sont nés un 11 décembre 2014, et qui vous souhaitent de magiques fêtes de Noël.

Avant de nouveaux héros et une nouvelle histoire de 2016. Mais les héros sont fatigués!

 

Elle était perdue,au milieu de nulle part....

Et personne n'a jamais trouvé le milieu de nulle part !

Frilinette,une petite fille aux cheveux bruns.

Les sentiers étaient blancs immaculés. C'était la neige. Et elle est froide,la neige....

Des rochers petits et grands, des arbres, petits et grands, tout au long des sentiers invisibles..

Vers le bas,une vallée, toute blanche aussi..

Ses pieds s'enfonçaient. Pour les remonter,c'était difficile..

Il n'y avait pas d'horizon à nulle part.

Toutes les plantes étaient endormies.

Frilinette avait très froid. Elle tremblait, de tous ses petits membres glacés.

Un bonnet rouge et un manteau rouge, trop fin..

Non,Frilinette n'était pas le Chaperon Rouge !

"Au sec...,au secours,j'ai mal,j'ai peur,j'ai froid...."

Mais pas d'écho à ses soupirs,pour la réchauffer !

Pourquoi ici ? Chez nulle part ?

Parcequ'elle avait dit un gros mot !

"Sors ! Tu reviendras quand tu auras effacé le gros mot..."

Ce n'était même pas un gros mot ! Un tout petit mot...

Mais,en attendant Noêl,les gros mots,même petits,étaient interdits !

Elle était partie. Effacer le gros mot chez nulle part..

Avec son manteau rouge,son bonnet rouge et ses bottes blanches.

Mais rien pour manger.Rien pour boire.Elle avait oublié.On ne lui avait pas dit !

Les sentiers invisibles de nulle part,ils allaient où?

Quand et comment le petit gros mot s'effacerait'il ?

Elle ne connaissait aucun effaceur !

Frilinette soulevait lentement ses bottes ,qui laissaient de grands trous.

Personne ! Elle était seule,au milieu de personne...

La porte de sa maison s'éloignait.Elle aussi..

Son manteau rouge tremblait de plus en plus,de froid et de peur.

Et le ciel,tout là haut. Des moutons blancs avec du bleu foncé.

De plus en plus foncé...

Frilinette voyait des ombres partout,des ombres qui fuyaient.

Le bleu foncé devenait très foncé,avec des points jaunes.

Elle longeait doucement quelque chose comme une muraille en pente.

Une paroi,un peu rocheuse,un peu verte et blanche.

Avec des plantes,des herbes,des arbres,petits,qui dormaient.

Mais une petite lumière tremblante semblait sortir d'un trou.

Une petite grotte, éclairée, habitée.Une grottette...

Sa petite voix fluette et timide murmura :

"C'est qui ?Il y a qui ? Qui c'est ? Je suis perdue..."

Une bougie apparut au bout d'un bras tout jeune.

Un enfant,comme elle.Il y avait un petit garçon derrière la bougie..

"Et toi ? Qui tu es ? Tu fais quoi ? Je suis Teddinet"

Maintenant Frilinette et Teddinet se regardaient.

A l'entrée de la petite grotte,avec la bougie.

Frilinette était peureuse et inquiète. Teddinet,pas du tout..

"Tu fais quoi toute seule,ici,le soir?  Le village n'est pas tout près.Tu es perdue ?

Tu ressembles au Chaperon Rouge..."

La voix de Teddinet était douce,légère,rassurante.

Frilinette aimait bien sa voix.Il était gentil. Habillé de pas beaucoup.

Du pas beaucoup gris,noir,pas riche

"Je suis Frilinette, A ma maison,ils m'ont dit de sortir parceque j'avais dit un gros mot.

C'était pas un gros mot.C'était un petit mot. Mais j'ai du sortir pour l'effacer.

Et je suis partie,mais je ne sais pas où. Et toi ?"

Teddinet avait aussi son histoire.

"Ceux de chez moi ne veulent pas de sapin. Ils ne veulent pas de Noêl.

J'étais faché,et je suis parti pour trouver Noêl ailleurs."

"Tu habites où" demanda Teddinet.

"Là bas,derrière,au bout de la rue apres l'église. Et toi ?"

"Au village,en bas..C'est la dernière rue du village.Tu viens avec moi ?"

Frilinette tremblait de froid,mais elle n'avait plus peur.

"On va où ?"

"On va aller à la petite église.C'est une vieille chapelle,qu'ils disent"

Et voilà Frilinette et Teddinet partis vers le village de Teddinet. En se tenant la main.

Frilinette ne pensait plus au gros mot et Teddinet pensait trouver,enfin,son Noêl.

Il n'était pas perdu.Il connaissait les chemins sous la neige.

Bientôt,les nouveaux amis virent les premières lumières du village.

Les bottes blanches de Frilinette devenaient si lourdes.

Les petits souliers de Teddinet ne s'enfonçaient même pas.

Le village était là.Devant..

"Pas à ma maison !Je veux pas..On va chercher la petite église.Noêl est dedans !"

Il y avait les petites maisons du village,pleines de lumières,des deux côtés de la route.

Frilinette avait des moufles.Teddinet n'avait rien.

Sa main était si bien dans la moufle de Frilinette.

"C'est là,tout derrière. La petite église seule.Il y a de la lumière.."

L'église,c'était une petite chapelle.Les gens du village étaient dans la grande église.

Il y avait une lourde porte en bois,fermée.

Il y avait aussi une grosse poignée dorée pour ouvrir.

C'est Frilinette avec sa moufle qui serra la grosse poignée.

La porte remua.Mais qu'elle était lourde !

Les deux enfants entrèrent ,doucement,lentement,sans bruit..

Tout était beau,lumineux,avec beaucoup de couleurs.

Il y avait des décorations partout.Il y avait la Crèche avec tout le monde..

Il y avait Noêl !

Et il y avait un monsieur,tout en noir,tout seul,assis sur une chaise,devant sa Crèche.

Il était certainement le Prêtre.

"Bonjour les enfants,venez près de moi.Je vous attendais pour Noêl"

Il parlait tout doucement.Il était gentil..

"Monsieur le Prêtre,je suis Teddinet.J'habite au bout du village.

Je suis parti de ma maison parceque,chez moi,ils ne veulent pas Noêl.

J'ai rencontré mon amie Frilinette qui avait très froid. Chez elle,on lui a dit de partir.

Parcequ'elle avait dit un gros mot,et qu'elle devait l'effacer "

"Oui,monsieur le Prêtre.Mais ce n'était pas un gros mot.C'était un petit mot"

"Je savais que vous alliez venir chercher Noêl chez moi,dans mon église.

Tout le village  va dans la grande église.Mais toi,Teddinet tu savais 

Que tu allais trouver Noêl ici. et toi,Frilinette,c'est dans ma petite église

Que Noêl va effacer ton petit gros mot"

Les deux enfants,heureux,émerveillés,étaient assis à côté de monsieur le Prêtre.

Ils n'avaient plus froid.Frilinette n'avait plus peur..

C'était beau.C'était bon.Le temps passait et Noêl allait arriver..

Alors monsieur le Prêtre prit les mains de Frilinette et Teddinet.Il leur dit :

"Les gens de chez vous sont tristes et inquiets.Vous n'ètes pas avec eux !

Ils ne pourraient pas recevoir Noêl,tristes et inquiets.

Je vais prendre mon appareil de téléphone et leur dire que vous ètes ici,avec moi,

Dans la petite église du village de Teddinet.Et que vous les attendez pour Noêl.

Je te connais Teddinet.Je te connais Frilinette.Je connais vos familles.Ils vont venir"

Et monsieur le Prêtre téléphona deux fois.

Et très vite,pas longtemps après le téléphone,la lourde porte s'ouvrit.

La petite église se remplissait.Il y avait la famille de Frilinette.

Celle de Teddinet aussi..

Quel merveilleux Noêl allait arriver pour Frilinette et Teddinet.

"Teddinet,nous n'avions pas beaucoup de sous.Mais nous n'empècherons plus jamais

Noêl de rentrer chez nous.Nous ne voulons plus que tu partes à cause de nous"

"Frilinette,ton gros mot est effacé. Nous ne te dirons plus de sortir à cause d'un mot

qui n'était même pas gros"

Frilinette souriait.Elle était rassurée.Teddinet lui serra la main.Elle avait enlevé ses moufles.

Il souriait beaucoup aussi,mais voulait demander quelque chose à son amie.

"C'était quoi ton gros mot?"

"C'était flute !"

Noêl était enfin là. Frilinette et Teddinet étaient maintenant amis.

Les gens des deux maisons étaient aussi devenus amis...

Noêl était passé maintenant ! Ils sortirent ,tous,doucement,de la petite église..

Et monsieur le Prêtre referma la lourde porte en bois.

Toutes les lampes,toutes les lumières s'éteignirent...

Il parait que la petite église a disparu.

Personne au village n'a jamais vu monsieur le Prêtre....

 

Frilinette et Teddinet (Fantaisies pour gentils) vous souhaitent un Noël magique...
Frilinette et Teddinet (Fantaisies pour gentils) vous souhaitent un Noël magique...

Publié dans Conte

Commenter cet article

Nell 19/12/2016 11:07

Une belle magie de NOËL que tu nous racontes là. Bravo pour ce petit suspens et pour ton retour. J'espère que tu as retrouvé un ordinateur pour pouvoir continuer ta route. Gros bisous, Jean-Pierre et belle journée

Laret 19/12/2016 11:41

Merci...C'est un conte que j'avais publié en décembre 2014, mais que j'aimais beaucoup. Il est paru dans mon livre de contes. En attendant celui que je suis en train d'écrire...mais qui ne sera p^tète pas terminé pour Noël!!Eh non, toujours pas de nouvel ordi..Pas avant janvier. Je me débrouille avec les moyens du bord et des voisins..Bises et belle journée aussi.