Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.lesecritsdejplduvar.fr
Rock-classique,Folk,critiques musicales,écrits,poésie ,fantastique..Parfois mes états d'âme,VTT,Voyage,Honnelles(mon village-Belgique),Plan d'Aups Sainte-Baume

Hôpital psychiatrique abandonné chapitre 25

JPL du Var #Fantastique

Oui, je sais, on avait laissé cet hôpital abomminable pourrir ,avec ses occupants connus et lugubres , depuis un certain temps certain  !! Le propriétaire de la "chose" était mort ! Ce qui changeait tout...Les autorités diverses devaient décider de la suite...Ce chapitre 24 date du 25/03/2020 !!!En plein cotruc...

Hôpital psychiatrique abandonné chapitre 25.

-------------------------------------------------

Non,les autorités, l'armée, tous les autres chefs

Ne décidèrent rien du tout.

De plus, ils n'auraient pas réussi à décider ensemble.

Une décision, comme c'est l'habitude, elle est prise par un seul décideur !

Mais on ne savait toujours pas qui avait les mains de la décision.

Soudain, le ciel au dessus de l'hôpital , du village et du reste

Devint très occupé sombre, avec des nuages gris enflammés...

Et il y eu un bruit !Iln'y avait plus de sons. Il y avait le bruit....

Là où se trouvait l'hôpital psychiatrique abandonné , on ne le voyait plus.

A sa place, il y avait maintenant des nuages avec du feu...

Les nuages , bien installés, commençaient à se fatiguer !!

"Mais que c'est ça qui s'est passé ?"cria quelqu'un non identifié.

Tout simplement, l'hôpital psychiatrique abandonné avait explosé.

Explosé de partout, d'un bout à l'autre bout, de haut en bas !

Les témoins, importants ou non, regardaient avec une stupéfaction figée.

Il commençait à y avoir des opinions et des pensées, et même des paroles.

Tous ces témoins avaient crié en hurlant juste avant tout ça....

Il y avait autant d'opinions réfléchies que d'habitants dans le village !

Maintenant, lentement on apercevait des restes, des ruines de murs, et des flammes

"Mais comment ? C'est quoi qui s'est passé ? " demanda un autre non identifié.

"Eh ben, c'est que tout ce monstre maudit est détruit de partout "...

Mais le premier stupéfait mais sentimental regardait en pensant.

" Oui, les monstres sont détruits ! Mais les nôtres, nos amis, on y pense ?"

Encore un non identifié hurla soudain : "Regardez....."

Une silhouhette marchait en titubant dans tous les sens.

Elle avançait vers eux. Elle semblait sortie de nulle part, de l'enfer.

Elle avait certainement trop chaud, ou pas assez froid !

Habillée de presque rien. Pas comme la foule normale....

Avec des restes de vêtements qui fumaient encore de partout.!

"Reregardez ! Mas regardez donc, cest elle, c'est Ana "

Crièrent le premier, le second, les chefs et tout le monde ici.

En effet, oui, c'était Ana qui avançait ou reculait, on ne voyait pas bien.

Elle marchait avec ses réflexes diminués, sans sens mais vers les gens.

C'était une créature abîmée, un fantôme sans vie visible.

Ana arriva pres de la foule du village, sans rien regarder.

"C'est moi....C''est moi Ana...C'est quoi ? C'est où ça ici ?"

Le premier avec un monsieur très gentil lui apportèrent toute leur aide..

La foule du village devenait paralysée et muette sans voix.

Personne, important ou non , n'osait plus bouger.

Devant ces restes, cette immense ruine détruite et fumante

"Là bas, ...Là où c'est mon chez moi . Je veux aller dans mon chez moi."

Ana bredouillait des mots de souffrance et de délire.

Le premier et le monsieur bien gentil conduisirent la rescapée chez elle.

"Chez moi, c'est chez moi, c'est ma maison, enfin chez moi.."

La grande  pièce de devant avait servi pour observer tout en face.

"Oui, oui ! Vous devez vous remettre en état, vous reposer, vous soigner."

Ana n'était pas beaucoup blessée à l'extérieur. Mais trop épuisée.

Le premier souhaitait, plus tard, percer les nuages de Ana...

Elle devrait essayer de tout, vraiment tout dire de là bas....

Le gentil monsieur l'avait bien examinée et lavée au mieux.

Il n'était pas docteur.Il n'y avait plus d' autre docteur sans leur docteur !

Mais il était gentil. Il savait réconforter et réparer les dégats.

On disait aussi qu'il devait être soigneur ou autre chose comme ça.

Maintenant, bientôt, plus tard ,  on allait la remettre en état.

Il fallait qu'Ana parle et raconte tout ce qu'elle pouvait, de là bas.

Et on pouvait, enfin mettre un paraclet sur l'hôpital psychiatrique abandonné !!!

Et, peut'être, installer le mot FIN ?

 

 

BOUM..

BOUM..

SUITE..

SUITE..

Hôpital psychiatrique abandonné  chapitre 25
Hôpital psychiatrique abandonné  chapitre 25
ANA....

ANA....

Hôpital psychiatrique abandonné  chapitre 25
Hôpital psychiatrique abandonné  chapitre 25
Hôpital psychiatrique abandonné  chapitre 25
La lumière...

La lumière...

Où sont ' ils ??

Où sont ' ils ??

La surveillance s'organise...

La surveillance s'organise...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact