Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.lesecritsdejplduvar.fr
Rock-classique,Folk,critiques musicales,écrits,poésie ,fantastique..Parfois mes états d'âme,VTT,Voyage,Honnelles(mon village-Belgique),Plan d'Aups Sainte-Baume

L'Hôpital psychiatrique abandonné chapitre 28

JPL du Var #Fantastique

L'Hôpital Psychiatrique Abandonné  chapitre 28

----------------------------------------------------

Un passant qui passait , sans pouvoir être identifié,remarqua :

"Je peux examiner, s'il vous plait , Je connais tout et tout le monde par ici "

On lui présenta la boite pour faire contempler le contenu.

"C'est horrifiant ! Mais je connais la dame qui va avec cette tête !"

Les autres étaient incrédules ! Il était bizarre ce passant inconnu.

"C'est, attendez que je regarde mieux. C'est une infirmière de l'hôpital de la ville.

Je ne connais pas son nom, mais c'est elle, je la reconnais très bien.

Je suis passé souvent dans le service psychiatrie du docteur mort.

Elle était toujours là. Elle s'occupait beaucoup du docteur fou. "

"Quoi ! Encore ce psychiatre mort fou. Maintenant, voilà son infirmière"

Le chef commençait à se sentir envahi par des diablotins rouges.

Tout cela conduisait tout droit dans l'abîme de la folie ensanglantée.

Mais les plus lucides dans la troupette ne semblaient pas stupéfaits.

Tous ces événements extravagants semblaient suivre une trajectoire logique !

Les explosions, les souterrains, le découpeur , ses bandits, la miraculée,

Le Visiteur, les psychiatres, les corbeaux du découpeur en chef...

Mais c'était quoi cette logique ? Et après ? Et derrière tout ça ?

Personne n'avait vu personne, un "visiteur", un "découpeur".

Mais on avait admiré et compté un escadron de grands corbeaux !

Et ce "gangster" recherché partout, qui se serait établi dans le vieil hôpital.

En fait, évidemment, c'était à cause de lui et ses bouchers massacreurs,

Que les autorités du village avaient voulu inspecter cette ruine horrible

On devinait qu'il y avait là bas des choses monstrueuses et louches.

Tout s'était décidé avec l'évasion du premier malheureux et la disparition de l'inspecteur.

Partis dans cette ambulance surprenante avec des infirmiers méchants.

Ce calamar géant avec d' immenses tentacules Qui s'étandaient

Sous le village, et bien plus loin, sous la route vers le Visiteur et la ville.

Il y avait un réseau de souterrains en dessous , passage de fuyards divers.

Et ces explosions multiples, destructrices et asourdissantes.

Celle de l'hôpital psychiatrique abandonné n'était pas normale, suspecte !

Tout ce vieux grand bâtiment avait éclaté en une seule fois !

"Bizarre, bizarre " venait de murmurer le second au premier.

L'édifice chancelant avait explosé de partout  en même temps.

D'un bout à l'autre, de haut en bas et ça ce n'était pas normal.

On avait voulu tout faire disparaître définitivement et vite.

La vieille maison le long de la route, même exécution. Bizarre !

"On" ne voulait rien laisser de compromettant et accusateur.

Cette "organisation", cette "secte" devait  continuer, insaisissable

Une de ses immenses tentacules rejoignait l'hôpital de la ville

Et aboutissait au service psychiatrique avec son personnel.

Mais, c'était évident, le grand nettoyage n'était pas fini !

Une autre troupette  fut rassemblée d'urgence par le chef.

Cette troupette  devait aller surveiller ce service de fou pour les fous.

Mais cette opération était devenue impossible..

La rue de la ville de l'hôpital était bloquée par des autorités.

En effet, on voyait plus loin une épaisse fumée qui montait

"Mais ! C'est quoi que c'est qu'il se passe là bas dans la rue ?"

Le chef de la troupette essayait de savoir, de s'informer avec les autorités.

Quelqu'un de non identifié dans les autorités répondit :

" L'hôpital psychiatrique est en train de brûler par le haut,

Et c'est dangereux pour tout l(hôpital et le reste autour..."

En fait "on" continuait à tout effacer ce qu'il fallait...

L'incendie avec de grandes flammes fut difficile à éteindre.

On constata que tout le service et l'étage

Du docteur fou et mort avait été ravagé, effacé.

Tout le personnel et infirmières du service avait succombé !

L'enquète du responsable de la troupette devenait peu possible.

Une fois de plus, tout ce que l'on cherchait avait disparu.

A cause de qui ? Pourquoi jusqu'ici ? Pourquoi, on le pressentait.

Et encore plein de nouvelles victimes de cette terreur méconnue.

Le règne des assassinats, des tortures, du sang, des corbeaux

Le règne de la mort !!!

 

A suivre.

Il reste des vivants !

 

 

 

L'Hôpital psychiatrique abandonné chapitre 28
L'Hôpital psychiatrique abandonné chapitre 28
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact