VICTOR,martyr de la vie.

Publié le par JPL du Var

Je me souviens,c'est vieux,j'etais jeune,

Un article de journal,première page

L'image d'une"maison",son intérieur

La pièce où l'on vit

Un taudis, dit t'on,un dépotoir

Des substances,objets,déjections

Des "'odeurs"

Etaient étalées,décrites.

Une vague de dégôut,de compassion

Pourquoi en première page?

Le monsieur des lieux etait décédé

Les voisins avaient donné l'alerte

Une odeur différente,plus forte

Avait créé l'inquiétude.

Les agents attitrés forcèrent l'huis.

Un etre humain gisait

Au mileu de son chez-lui..

Il s'appelait Victor Andelhof.

Et c'etait tout!

Le voisinage peu interessé,au contraire

Connaissait tres peu Victor.

Il sortait rarement,à la lumière du jour

Entouré d'une colonie de chats

Un seul contact,un SDF

Lui,un "sans-domicile"

Qui vivait à l'extérieur,dans la rue,

Je me souviens,c'est vieux,j'etais jeune,

Un article de journal,première page

L'image d'une"maison",son intérieur

La pièce où l'on vit

Un taudis, dit t'on,un dépotoir

Des substances,objets,déjections

Des "'odeurs"

Etaient étalées,décrites.

Une vague de dégôut,de compassion

Pourquoi en première page?

Le monsieur des lieux etait décédé

Les voisins avaient donné l'alerte

Une odeur différente,plus forte

Avait créé l'inquiétude.

Les agents attitrés forcèrent l'huis.

Un etre humain gisait

Au mileu de son chez-lui..

Il s'appelait Victor Andelhof.

Et c'etait tout!

Le voisinage peu interessé,au contraire

Connaissait tres peu Victor.

Il sortait rarement,à la lumière du jour

Entouré d'une colonie de chats

Un seul contact,un SDF

Lui,un "sans-domicile"

Qui vivait à l'extérieur,dans la rue,

Les magasins,au milieu "des gens"

Il venait lui tenir compagnie

Rapportait quelques achats

Sa maison etait sa propriété

Au fond d'une ruelle,la dernière

Le journaliste avait soulevé

Les questions habituelles

Sur la misère,l'isolement

Que personne n'a lu!

Personne aussi derrière le"corbillard"

Aux côtés du SDF

C'etait trops loin,région de Charleroi

J'aurais essayé d'etre là

Pas par curiosi té...

Un "corbillard" seul,dans ce monde

Je n'en peux pas,je ne supporte pas!

Il y a longtemps maintenant,

Je peux en parler

Mon Victor Andelhof,

Martyr,victime

De Quoi?De la vie?

 

 

PS:longtemps,j'ai conservé l'article du journal!!Au fur et à mesure des déménagements,des aléas de la vis,je l'ai perdu...Les photos qui illustrent ne concernent pas la maison de Victor Andelhof!! 

 

Taudis1.jpg

 

 Taudis2.jpg

Les magasins,au milieu "des gens"

Il venait lui tenir compagnie

Rapportait quelques achats

Sa maison etait sa propriété

Au fond d'une ruelle,la dernière

Le journaliste avait soulevé

Les questions habituelles

Sur la misère,l'isolement

Que personne n'a lu!

Personne aussi derrière le"corbillard"

Aux côtés du SDF

C'etait trops loin,région de Charleroi

J'aurais essayé d'etre là

Pas par curiosi té...

Un "corbillard" seul,dans ce monde

Je n'en peux pas,je ne supporte pas!

Il y a longtemps maintenant,

Je peux en parler

Mon Victor Andelhof,

Martyr,victime

De Quoi?De la vie?

 

 

PS:longtemps,j'ai conservé l'article du journal!!Au fur et à mesure des déménagements,des aléas de la vis,je l'ai perdu...Les photos qui illustrent ne concernent pas la maison de Victor Andelhof!! 

 

Taudis1.jpg

 

 Taudis2.jpg

Taudis3.jpg

Publié dans écrits

Commenter cet article

Kri 20/09/2012 14:02


@ Rép : oui j'ai définitivement déménagé


Je suis en "partenariat droit d'auteur" avec OB et il te faut au moins 4 Euros de revenus mensuels pour les toucher. Pour avoir 4 Euros par mois il te faut au moins 300 visites par jour!


Très bonne journée

JPL du Var 20/09/2012 14:41



Merci pour les renseignements!Je vais "tenter"le coup,ça ne me coute rien...Je t'ai retrouvée de l'autre côté,bonne apres-midi,Jean-Pierre.PS:300 visites par jour....ou par mois,car ils n'en
parlent nulle part.Ils ne précisent que le"blogrank" nécéssaire de 10(là,ça va!)



Esclarmonde 19/09/2012 09:23


Très émouvant cet article. Une telle misère et une telle solitude ne vient pas uniquement du chômage mais souvent une accumulation de problèmes et d'humiliations, comme la séparation avec un
conjoint, les enfants... Puis l'alcool s'en mêle. Tu as perdu l'article mais pas la mémoire et c'est l'essentiel... Bonne journée quand même

JPL du Var 19/09/2012 10:20



Tu as raison!L'article,je le vois encore,je vois encore où il etait dans ma précédente maison(car,bien sûr,je l'avais conservé!).Perdu avec les déménagements!!Mais je me souviens tres bien du
contenu,ainsi que du nom du monsieur!La première fois que je l'ai lu,j'ai été choqué,interloqué.....Et tu sais comme moi que des cas comme celui là existent encore!!Tres bonne journée pour toi
aussi,Jean-Pierre.